BIOGRAPHIE

Diplômée avec distinction en 2012 de l'École de danse contemporaine de Montréal (EDCM), depuis sa sortie Laurie-Anne accumule des collaborations: Sasha Ivanochko, Marie Béland, Lucie Grégoire, Louis-Elyan Martin, Hugo Dalphond, Lucy May Constantini (UK), Anne-Flore De Rochambeau et FOR FAUVE.

En parallèle depuis 2011, elle séjourne à plusieurs reprises à l'étranger pour apprendre des techniques ancestrales de guérison. Elle demeure dans des ashrams et des temples afin de pratiquer la méditation en mouvement. Elle poursuit l'approfondissement de ces différentes disciplines ici à Montréal. 
​​

À partir de 2016, Laurie-Anne chorégraphie aussi avec la metteuse en scène Audrey-Anne Bouchard. Ensemble, elles élaborent la méthode Au-delà du visuel afin de créer des oeuvres interdisciplinaires inclusives n’impliquant pas la vision du spectateur. Elles présentent à maintes reprises les pièces Camille : un rendez-vous au-delà du visuel

et Camille : le récit et Camille : The Story. De plus, elle se forme en audiodescription et guide des ateliers de danse pour les personnes vivant en situation de handicap visuel.

Canto Ostinato dans le Sud-Ouest _David Wong (45).jpg

"Canto Ostinato" , Sud-ouest, création de Louis-Elyan Martin

Crédit photo: David Wong

Engagée, elle s'interroge sur les limites de la danse qui est vue/regardée et combine ses différentes expertises dans le projet MERGING, une recherche multi-sensorielle et méditative. Elle tente de créer un rituel poétique pour éveiller l'écoute sensible, dévoiler l'invisible et appeler à la transformation. 

En 2018, suite au mouvement #metoo, en constante réflexion sur la société et les stéréotypes véhiculés entourant la femme, Laurie-Anne démarre la recherche Singing over the Bones / Mémoires d'une femme sous la direction des chorégraphes Clara Furey, Marie Béland et Sarah Dell'Ava. De plus, elle collabore avec plusieurs artistes autour de la thématique de la féminité, de la réappropriation de son corps et de sa parole. Entre autres, en 2022, elle présente à La Chapelle scènes contemporaines, la pièce de cirque et théâtre documentaire Scuse aux côtés de Frédérique Cournoyer Lessard. Une oeuvre dépeignant les violences faites aux femmes et questionnant la binarité de genre.